Welcome!

Apache Authors: Pat Romanski, Liz McMillan, Elizabeth White, Christopher Harrold, Janakiram MSV

News Feed Item

Les difficultés liées au financement rendent les énergies renouvelables plus coûteuses en Inde qu'aux États-Unis ou en Europe ; Sans solutions politiques, les difficultés pourraient limiter la croissance future dans ce secteur

-- Climate Policy Initiative et l'Indian School of Business publient les résultats de deux études portant sur le financement des énergies renouvelables en Inde

HYDERABAD, Inde, 5 décembre 2012 /PRNewswire/ -- Climate Policy Initiative (CPI) et le Centre for Emerging Markets Solutions (CEMS) de l'Indian School of Business (ISB) ont révélé que les taux d'intérêt élevés et les prêts à relativement court terme pour les projets d'énergie renouvelable en Inde augmentent le coût des énergies renouvelables en Inde de 24 à 32% comparativement à des projets similaires aux États-Unis et en Europe. Le gouvernement national a pour but d'atteindre l'objectif de 4 000-10 000 MW en énergie renouvelable d'ici 2017 et de 20 000 MW d'ici 2022. Les questions relatives à la dette du marché rendent la réalisation de ces objectifs plus onéreuse pour l'Inde.

Le rapport du programme Énergie et Environnement du CPI-ISB, « Meeting India's Renewable Energy Targets: The Financing Challenge » (Atteindre les objectifs des énergies renouvelables de l'Inde : la difficulté du financement), révèle que même si le coût de la dette diminue, les problèmes liés aux conditions de prêt, l'accès à un faible coût des capitaux propres, les limites imposées sur la dette extérieure ainsi que les pratiques nationales bancaires constituent à priori des obstacles supplémentaires à la croissance dans le secteur indien des énergies renouvelables à moyen et long terme.

En 2011, l'Inde a lancé des crédits verts, une politique économique nationale, pour aider le pays à atteindre ses objectifs en matière d'énergies renouvelables de manière plus efficace. Le rapport CPI-ISB, « Falling Short: An Evaluation of the Indian Renewable Certificate Market » (Lacune : une évaluation du marché indien des certificats verts), estime que le marché indien des certificats verts n'est pas susceptible d'atteindre les objectifs du gouvernement. Bien que la conception du mécanisme des certificats verts semble adéquate, la performance du marché est loin d'être satisfaisante.

« Les coûts d'endettement élevés, fréquents dans les économies émergentes, représentent un obstacle potentiel à la croissance des énergies renouvelables », a déclaré David Nelson, directeur principal, CPI. « CPI est en train d'analyser la façon dont d'autres pays ont abordé cette question. La banque nationale de développement du Brésil propose une dette à faible taux pour stimuler ces projets et peut apporter des enseignements utiles à l'Inde ».

« L'Inde a un potentiel éolien et solaire amplement suffisant pour atteindre les objectifs ambitieux du pays », a déclaré Ruben Abraham, directeur exécutif, CEMS, ISB. « Mais sans solutions politiques, les difficultés de financement rencontrées par l'Inde vont obliger ce secteur à prendre du retard ».

Le programme Énergie et Environnement du CPI-ISB

Climate Policy Initiative et le CEMS ont publié ces deux premiers travaux de recherche sur l'Inde dans le cadre du « Programme Énergie et Environnement du CPI-ISB », un nouveau partenariat mis en place pour analyser l'efficacité des politiques énergétiques et climatiques en Inde. Le programme effectue des analyses et fournit des informations et des conseils qui peuvent aider à faire avancer le pays sur la voie du développement propre.

« Alors que la plupart des organismes d'analyse des politiques publiques en Inde se focalisent sur les aspects techniques de la conception des politiques, ce programme se concentre sur l'impact de la politique en ce qui concerne les activités des entreprises, l'examen approfondi de l'économie politique et l'analyse exhaustive des politiques dans tous les secteurs », a déclaré Ruben Abraham, directeur exécutif, CEMS, ISB. « Ces premiers projets regardent avec réalisme le problème du financement des énergies renouvelables ».

À propos de Climate Policy Initiative, www.ClimatePolicyInitiative.org
Climate Policy Initiative (CPI) est un organisme mondial d'analyse et de conseil consacré à l'efficacité des politiques publiques, dont la mission consiste à évaluer, à identifier et à appuyer les efforts des pays pour parvenir à une croissance à faible intensité de carbone. Climate Policy Initiative est un organisme indépendant à but non lucratif bénéficiant du soutien de longue date de George Soros. CPI a son siège social à San Francisco et possède des bureaux régionaux à Berlin, Beijing, Hyderabad, Jakarta, Rio de Janeiro et Venise.

À propos de l'Indian School of Business, www.ISB.edu
The Indian School of Business (ISB) a été créé en 2001 avec la volonté de placer l'Inde sur la carte mondiale de l'enseignement du management. Depuis sa création, l'ISB a initié avec succès en moins d'une décennie plusieurs nouvelles tendances en matière d'enseignement du management en Inde, et s'est solidement établi en tant qu'institution du management d'envergure mondiale. En 2008, l'ISB est devenu la plus jeune institution classée dans le Top 20 du Global B-School du Financial Times, à Londres, et a été régulièrement classé depuis lors parmi les meilleures écoles de commerce dans le monde. L'ISB dispose aujourd'hui d'un important corps professoral en résidence et invite un corps professoral international de haut niveau provenant d'écoles de commerce de renom à enseigner dans son programme d'études supérieures en management (PGP), son programme d'études supérieures en management pour les cadres supérieurs (PGPMAX), et ses programmes de formation des cadres dirigeants. Outre l'enseignement, le corps professoral invité participe également à la recherche avec le corps résident. L'école compte plus de 4 000 anciens élèves PGP et 13 000 aniciens élèves cadres dirigeants contribuant à l'avancement des entreprises et de la société à travers le monde.

More Stories By PR Newswire

Copyright © 2007 PR Newswire. All rights reserved. Republication or redistribution of PRNewswire content is expressly prohibited without the prior written consent of PRNewswire. PRNewswire shall not be liable for any errors or delays in the content, or for any actions taken in reliance thereon.

IoT & Smart Cities Stories
The deluge of IoT sensor data collected from connected devices and the powerful AI required to make that data actionable are giving rise to a hybrid ecosystem in which cloud, on-prem and edge processes become interweaved. Attendees will learn how emerging composable infrastructure solutions deliver the adaptive architecture needed to manage this new data reality. Machine learning algorithms can better anticipate data storms and automate resources to support surges, including fully scalable GPU-c...
Machine learning has taken residence at our cities' cores and now we can finally have "smart cities." Cities are a collection of buildings made to provide the structure and safety necessary for people to function, create and survive. Buildings are a pool of ever-changing performance data from large automated systems such as heating and cooling to the people that live and work within them. Through machine learning, buildings can optimize performance, reduce costs, and improve occupant comfort by ...
The explosion of new web/cloud/IoT-based applications and the data they generate are transforming our world right before our eyes. In this rush to adopt these new technologies, organizations are often ignoring fundamental questions concerning who owns the data and failing to ask for permission to conduct invasive surveillance of their customers. Organizations that are not transparent about how their systems gather data telemetry without offering shared data ownership risk product rejection, regu...
René Bostic is the Technical VP of the IBM Cloud Unit in North America. Enjoying her career with IBM during the modern millennial technological era, she is an expert in cloud computing, DevOps and emerging cloud technologies such as Blockchain. Her strengths and core competencies include a proven record of accomplishments in consensus building at all levels to assess, plan, and implement enterprise and cloud computing solutions. René is a member of the Society of Women Engineers (SWE) and a m...
Poor data quality and analytics drive down business value. In fact, Gartner estimated that the average financial impact of poor data quality on organizations is $9.7 million per year. But bad data is much more than a cost center. By eroding trust in information, analytics and the business decisions based on these, it is a serious impediment to digital transformation.
Digital Transformation: Preparing Cloud & IoT Security for the Age of Artificial Intelligence. As automation and artificial intelligence (AI) power solution development and delivery, many businesses need to build backend cloud capabilities. Well-poised organizations, marketing smart devices with AI and BlockChain capabilities prepare to refine compliance and regulatory capabilities in 2018. Volumes of health, financial, technical and privacy data, along with tightening compliance requirements by...
Predicting the future has never been more challenging - not because of the lack of data but because of the flood of ungoverned and risk laden information. Microsoft states that 2.5 exabytes of data are created every day. Expectations and reliance on data are being pushed to the limits, as demands around hybrid options continue to grow.
Digital Transformation and Disruption, Amazon Style - What You Can Learn. Chris Kocher is a co-founder of Grey Heron, a management and strategic marketing consulting firm. He has 25+ years in both strategic and hands-on operating experience helping executives and investors build revenues and shareholder value. He has consulted with over 130 companies on innovating with new business models, product strategies and monetization. Chris has held management positions at HP and Symantec in addition to ...
Enterprises have taken advantage of IoT to achieve important revenue and cost advantages. What is less apparent is how incumbent enterprises operating at scale have, following success with IoT, built analytic, operations management and software development capabilities - ranging from autonomous vehicles to manageable robotics installations. They have embraced these capabilities as if they were Silicon Valley startups.
As IoT continues to increase momentum, so does the associated risk. Secure Device Lifecycle Management (DLM) is ranked as one of the most important technology areas of IoT. Driving this trend is the realization that secure support for IoT devices provides companies the ability to deliver high-quality, reliable, secure offerings faster, create new revenue streams, and reduce support costs, all while building a competitive advantage in their markets. In this session, we will use customer use cases...